Nos missions

L’accueil de jour physique et téléphonique

Il s’agit d’offrir un temps d’échange et de repos aux femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants, dans un lieu chaleureux, sécurisant et non-stigmatisant.

L’accueil de jour permet un premier contact avec notre association sans que ce moment soit formalisé par la prise d’un rendez-vous. Ce premier contact amènera un accompagnement différent en fonction de la situation. Peut-être cette femme a-t-elle pour le moment simplement besoin de poser son récit, d’être entendue ? Peut-être son besoin est-il plutôt de travailler à identifier les différentes phases du cycle de la violence pour mieux en sortir ? Peut-être est-elle dans une situation urgente et dangereuse, dans l’attente d’un hébergement ? Peut-être encore a-t-elle besoin d’aide pour préparer des démarches administratives et judiciaires (dépôt de plainte, demande de divorce, départ du domicile…). Chaque situation correspond à des besoins différents mais chacune d’entre elle requiert une écoute bienveillante et active.

L’accueil de jour ne consiste cependant pas seulement à recevoir les femmes en rendez vous mais aussi leur permettre de venir dans nos locaux pour partager un moment informel, convivial, de partage et d’écoute. Nous laissons nos portes ouvertes aux femmes que nous suivons ainsi elles peuvent venir prendre un café, emprunter des livres, discuter avec les membres de l’équipe, utiliser les ordinateurs et le téléphone si elles le souhaitent.

Les entretiens individuels

Nous recevons chaque jour des femmes en entretien individuel, sur rendez-vous. Nos intervenantes sociales  accompagnent souvent les femmes victimes sur le long-terme, au fil de plusieurs rendez-vous. Leur rôle est de les aider, les soutenir et les orienter dans toutes les démarches nécessaires à leur reconstruction, que ces démarches concernent des aspects juridiques et administratifs ou d’estime de soi et de bien-être. Elles peuvent également les orienter vers d’autres professionnel-le-s en fonction de la situation ou les inscrire aux ateliers de l’association.

Les ateliers

L’association accueille dans ses locaux plusieurs ateliers de groupe :

  • Massage tous les premier jeudi du mois (séances individuelles)
  • Self-défense tous les troisième mercredi du mois
  • Groupe de parole un lundi par mois
  • Cuisine un vendredi midi par mois

D’autres ateliers plus ponctuels ont lieu, comme des ateliers d’art thérapie.

Ces temps ont pour objectif de permettre aux femmes victimes de violences conjugales de prendre soin d’elles, de se retrouver avec leur corps, de rencontrer d’autres femmes dans la même situation etc. Les ateliers sont assurés par des bénévoles ou des intervenantes extérieures et sont totalement gratuits. Il suffit simplement de s’inscrire auprès d’une intervenante sociale ou d’appeler au 04-79-85-53-68.

Les informations collectives

Il s’agit d’un accueil collectif proposé tous les 3ème jeudi après-midi de chaque mois, de 13h30 à 15h30, au sein de nos locaux. Cet accueil est anonyme et libre. Il s’adresse à toute femme susceptible d’être victime de violences conjugales. Ces temps ont pour objectif d’amener une première information générale sur la problématique en abordant par exemple sa définition, la différence entre conflit et violence, les différents types de violence, le phénomène d’emprise… etc. Ceci dans le but d’aider à la prise de conscience du processus.

Au cours de ces rencontres, les femmes peuvent, si elles le souhaitent, échanger avec d’autres femmes qui partagent un vécu similaire. Cela afin de favoriser la déculpabilisation de la femme victime et lutter contre l’isolement dans lequel elle se trouve souvent enfermée.

Il s’agit également de permettre à ces femmes d’avoir un 1er contact avec notre association  comme lieu ressources même si elles n’envisagent pas de démarche immédiate. La participation à ces rencontres ne nécessite pas d’inscription préalable.

Les permanences

SaVoie de femme est présente dans d’autres villes que Chambéry. Assurer une présence sur l’ensemble du département nous paraît essentiel : l’isolement géographique est un facteur aggravant dans les situations de violences conjugales, surtout dans un département tel que la Savoie. Il est nécessaire de pouvoir être au plus près des femmes pour lesquelles il est parfois compliqué voire dangereux de se déplacer et de s’absenter trop longtemps de chez elle.

  • Dans l’Avant-Pays Savoyard (Yenne, Saint-Genix-sur-Guiers, Pont de Beauvoisin et Les Échelles) les 1er et 3e vendredi du mois, aux Centres Polyvalents d’Action Sociale (CPAS) de chacune de ces villes – sur rendez-vous
  • À Albertville les 1er et 3e lundi du mois à la Maison des Associations – sur rendez-vous
  • À Aix-les-Bains le 1er jeudi du mois au Centre Polyvalents d’Action Sociale (CPAS) – sur rendez-vous
Les partenariats

Nous travaillons à un développement du maillage territorial avec les professionnel-le-s intervenant dans les violences conjugales : gendarmerie, acteurs de la santé, centres sociaux, tribunal, foyers d’hébergement. Le but est de mieux articuler les pratiques professionnelles pour une prise en charge plus globale des violences conjugales.

Nous proposons également des formations de sensibilisation à destination des professionnel-le-s selon les besoins. La durée et le contenu de la formation sont à construire ensemble. Ces formations participent à s’assurer que les femmes victimes reçoivent le meilleur accompagnement possible à toutes les étapes de leur parcours.

La sensibilisation / communication

L’association tient également un rôle dans la prévention de la reproduction des attitudes et des actes de violences dans le milieu intra ou extra familiale. Cela se traduit par une diffusion de l’information, la mise en place de formation ainsi que par la sensibilisation du grand public. Le but étant de donner un maximum de visibilité au problème des violences conjugales sous toutes ses dimensions.